Cinéma : sortie nationale de « Girl of the Moon »

En Tunisie, 1000 enfants sont atteints de Xeroderma Pigmentosum, soit le taux le plus élevé au monde, contre 70 enfants en France et 300 aux États-Unis.

Girl of the Moon, le film produit par Nada Mezni Hafaiedh et réalisé par Hiba Dhaouadi, fait sa sortie nationale pour sensibiliser opinion et pouvoirs publics à la détresse des enfants de la lune,atteints de Xeroderma Pigmentosium
Beaucoup de monde en cette après-midi du 26 novembre à l’Institut Français de Tunisie (IFT) pour assister à la projection du film Girl of the Moon, qui avait obtenu le Prix du Meilleur Documentaire lors de la dernière édition du Festival du film tunisien. Le film documentaire avait déjà obtenu deux autres récompenses en 2019 : le deuxième prix au Festival International d’Alexandrie en Egypte, (Prix Ahmed Hadhri pour la meilleure première œuvre) ainsi que le Prixdu Credif pour la meilleure réalisatrice cinématographique.
Parrainé et soutenu par le groupe international SVR, laboratoire dermatologique, la Fondation Rambourg, Chicken & Egg Pictures et l’Association d’Aide aux Enfants de la Lune qui aide et assiste les enfants (appelés enfants de la lune), atteints de Xeroderma Pigmentosum, le film raconte le combat journalier de trois femmes, Lamia, Aya et Sihem, à travers des témoignages et séquences de vie, et insiste sur le poids du regard social, tout en gardant de sympathiques notes d’espoir.
En Tunisie, 1000 enfants sont atteints de Xeroderma Pigmentosum, soit le taux le plus élevé au monde, contre 70 enfants en France et 300 aux États-Unis.
Cette maladie génétique rare les oblige à se protéger totalement du soleil et de tout rayon ultra-violet, leur interdisant la lumière a tout prix sans être totalement couverts, sous peine d’entrainer des brûlures et des lésions cancéreuses.(4000 fois plus de risque de cancer de la peau).
Profitant de cette sortie nationale du film, et soucieuse de cette triste réalité, Hiba Dhaouadi souhaite sensibiliser l’opinion publique et le gouvernement sur les conditions de vie de ces enfants touchés par la maladie pour promouvoir la recherche médicale, leur prise en charge par l`état ou encore l’aménagement de structures adaptées aux enfants de la lune.
La productrice de ce film n’est autre que Nada Mezni Hafaiedh qui nous a habitués de par ces différents projets à mettre sous les projecteursla minorité délaissée et discriminée de notre société.

Lire aussi
commentaires
Loading...