Tunisie: les communes s’allient pour la transition énergétique

La cérémonie de signature de l’accord de « l’Alliance des communes pour la transition énergétique » a eu lieu mercredi 02 octobre 2019 au siège de l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l’Energie, ANME en présence des ministres de l’Industrie et des PME et des affaires locales et de l’environnement ainsi que de l’ambassadeur suisse à Tunis. Il s’agit d’un projet dont le coût total est estimé à 13 millions de dinars, financé par la Suisse  à hauteur de 10 MD) et la Tunisie.
Riadh Berrejeb, DG de l’ANME a affirmé que sept communes (Douz, Médenine, Sfax, Kairouan, Hammam Lif, Bizerte et Nabeul) ont été sélectionnées pour bénéficier d’un soutien technique dans l’objectif de mettre en place des stratégies locales en matière de transition énergétique, exécuter des projets énergétiques prioritaires et mettre en oeuvre le label de qualité énergétique ACTE-MEA.
Il a ajouté que ce projet englobe tous types de consommation énergétique dans les diverses municipalités y compris la consommation interne. Ce même projet s’articule autour de 6 axes;

*Edification et d’urbanisation
*Transport
*Les établissements et les équipements municipaux
*La diversification des ressources énergétiques
*Le suivi et l’évaluation
*La rationalisation et la sensibilisation

De son coté, le ministre des affaires locales et de l’environnement, Mokhtar Hammami a indiqué que ce projet permettrait de contribuer à la réduction du déficit énergétique dont souffre la Tunisie. « Le déséquilibre financier dont souffrent certaines communes est dû essentiellement à la consommation excessive de l’énergie et à la hausse des dettes auprès de la STEG etc. Ce projet leur permettrait donc de revoir à la baisse les factures de consommation… » a-t-il affirmé.
Il a dans ce contexte assuré que les nouveaux bâtiments administratifs qui seront édifiés prochainement obéiront obligatoirement au modèle énergétique « éco-constructions » et seront donc approvisionnés uniquement en énergies renouvelables.
En ce qui concerne les critères de sélection des communes bénéficiaires de ce projet, Mokhtar Hammami a assuré que le choix a été fait en concertation avec les différentes parties prenantes et conformément à une série de critères dont essentiellement l’engagement de la commune, le superficie et l’emplacement géographique.
De son coté, le ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, Slim Feriani a salué l’engagement de toutes les parties prenantes pour la mise en place de ce projet participatif pilote qui implique les communes dans la transition énergétique considérant que ce concept n’est plus un choix mais une obligation.
Il a ajouté que la hausse de production d’énergies renouvelables et la rationalisation de la consommation permettront de lutter contre le déficit énergétique dont souffre la Tunisie depuis les années 2000. Il a dans ce contexte cité l’exemple de certaines communes qui ont réussi à réduire de 50% leurs factures énergétiques.

Lire aussi
commentaires
Loading...