Tunisie: 56e anniversaire de la Fête de l’Évacuation

C’était le 15 octobre 1963, le jour où le dernier soldat français a quitté le sol d’une Tunisie nouvelle, propulsée par la ferveur de son indépendance de 1956 et par sa République naissante. Le pays célèbre, ce mardi 15 octobre 2019, le 56ème anniversaire de la Fête de l’Évacuation. La bataille de l’Évacuation a commencé le 8 février 1958, lorsque les troupes françaises ont pris d’assaut le village de Sakiet Sidi Youssef, sur les frontières tuniso-algériennes.
L’attaque a visé des institutions tunisiennes locales. Le bilan était lourd : des dizaines de martyrs tunisiens et algériens sont tombés. La même année, le 17 juin, le gouvernement tunisien a décidé d’entamer des négociations diplomatiques visant à évacuer le reste des troupes françaises. Il était question de convaincre la France de rapatrier ses soldats encore présents à Bizerte. Cependant, un regain de tension a eu lieu en juin 1961. Le 4 juillet 1961, le bureau politique du parti Destourien Libre – parti au pouvoir – a appelé à livrer la bataille de l’Évacuation. Deux jours plus tard, le leader Habib Bourguiba a envoyé une délégation tunisienne spéciale à son homologue français de l’époque, le général Charles de Gaulle. L’objectif était de lancer un nouveau round de négociations.
Il a fallu attendre le 23 juillet 1963 pour qu’un cessez-le-feu soit enfin décidé entre les deux pays, ce qui a permis aux négociateurs de faire leur travail. La France a fini par rapatrier ses troupes et par évacuer sa base maritime de Bizerte le 15 octobre 1963.

Lire aussi
commentaires
Loading...