Quand des « actions citoyennes » tournent à la « catastrophe » (PHOTOS)

Au lendemain de l’élection du nouveau président de la République Kais Saied, des dizaines d’actions citoyennes ont été lancées un peu partout à travers la République sous le slogan « Etat de conscience ». L’idée était de contribuer à l’embellissement des diverses villes tunisiennes à travers des actions de nettoyage etc.
Ces actions « spontanées » qui ont été largement appréciées par les citoyens et même les institutions de l’État tels que les ministères, semblent avoir pris une nouvelle tournure et commencent même à inquiéter les Tunisiens. En effet, les initiateurs « mal encadrés » de ces actions dans certaines localités du pays ont eu l’idée de peindre certains endroits emblématiques de leurs régions, afin de les « embellir ». Or, le résultat était totalement catastrophique.
Des monuments historiques ont été à leur tour victimes de ces « actions citoyennes ». A titre d’exemple, les pavés de la Médina de Tunis ont été colorés en vert, jaune, orange et bleu. Le résultat était plus que catastrophique. D’ailleurs l’association de sauvegarde de la Médina de Tunis n’a pas tardé à lancer un cri de détresse appelant les autorités à intervenir afin de sauvegarder la Médina contre les actions de restauration et d’aménagement du patrimoine non étudiées. 

H.B.H

 

Lire aussi
commentaires
Loading...