Nabil Karoui s’explique sur sa rencontre avec le lobbyiste israélien Ari Ben-Menashe

Lors d’une interview accordée à la chaîne Al Hiwar Ettounsi, le candidat au second tour de l’élection présidentielle anticipée Nabil Karoui, qui vient d’être libéré après près de deux mois d’incarcération, a confirmé avoir rencontré au mois d’août dernier le lobbyiste israélien et patron de l’agence canadienne Dickens & Madson Ari Ben-Menashe affirmant qu’il ne savait pas qu’il portait la nationalité israélienne. Toutefois, il a nié avoir signé un contrat avec lui ajoutant que les informations selon lesquels il serait espion au profit du Moussad ne sont pas précises. Il a dans ce contexte rappelé qu’Ari Ben-Menashe s’était rendu en Tunisie sans être sujet d’interdiction d’accès ou territoire.

En ce qui concerne une éventuelle alliance avec le mouvement ENnahdha en tant que parti vainqueur des élections législatives du dimanche dernier, Nabil Karoui a affirmé que son parti au cœur de la Tunisie ne compte pas s’allier ni avec Ennahdha ni avec la coalition AL Karama.

Il a par ailleurs considéré que le parti Au cœur de la Tunisie et celui de Mohamed Abou, le courant démocratique, sont basés sur les mêmes principes et valeurs. Il n’a dans ce contexte pas nié une éventuelle alliance avec ce parti.

Rappelons que dans une interview accordée au journaliste tunisien installé au Canada, Zouheir TAba, et diffusée ce jeudi 10 octobre 2019 sur les réseaux sociaux, le lobbyiste israélien, Ari Ben-Menashe est revenu sur les détails de sa visite en Tunisie au cours de l’été dernier et sur ses rencontres avec la famille de NAbil Karoui, tout en assurant  avoir signé deux contrats avec les frères Karoui.

Lire aussi: Affaire du lobbying: Report de la diffusion de l’Interview d’Ari Ben-Menashe

Lire aussi
commentaires
Loading...