Mourou: « Pourquoi Sami Fehri a-t-il choisi ce moment ? »

Abdelfattah Mourou  vice-président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), dirigeant au mouvement Ennahdha et candidat aux dernières élections présidentielles a commenté les déclarations de Sami Fehri ce mercredi de déclarer la guerre au mouvement Ennahdha.
« Pourquoi le propriétaire de la chaîne TV Al Hiwar Attounsi a-t-il choisi ce moment précis alors qu’il a certains problèmes actuellement pour lancer ses accusations de corruption, s’est-il demandé ce mercredi 30 octobre sur le plateau de « Politika », sur Jawhara FM. Malgré tout, je reste convaincu que la corruption, là où elle se trouve, il faut la démasquer ».
Interrogé sur la position des Nahdhaouis au premier tour des dernières élections présidentielles, Mourou a écarté la possibilité que son parti l’ait trahi.
« Oui, beaucoup de sympathisants d’Ennahdha ont voté pour d’autres personnes que moi aux présidentielles, a-t-il admis. C’est pourtant le chef de notre mouvement, Rached Ghannouchi qui m’a proposé pour les présidentielles. Il m’a dit que mon nom a été choisi à l’unanimité par Majless Al-Choura. Ghannouchi m’a dit: « Vous êtes notre candidat. Le Mouvement était au bord de l’implosion, et le choix porté sur votre nom le sauve d’une certaine façon ».
* »Je ne peux pas être chef du gouvernement »
« Non, je ne vais plus aux travaux du conseil du Choura parce que mes charges à l’ARP ne m’en laissent plus le temps, a révélé Abdelfattah Mourou. La dernière fois où j’y étais, j’étais présent durant une heure et demie lorsque le conseil a discuté de la formation du prochain gouvernement ».
Le vice-président de l’ARP a indiqué que, dans son esprit, au sein d’un gouvernement de 16 ministères, il doit y avoir trois pools: un composé des ministères de souveraineté, un autre formé des départements économiques et des finances, et un dernier réservé aux autres secteurs.
« Chaque ministre doit être flanqué d’un conseiller capable de planifier et de concevoir parce que le ministre lui-même n’en a plus le temps, pris par un tas de problèmes et de sollicitations », a-t-il relevé.
« Non , je ne peux pas être chef du gouvernement. Cette responsabilité serait au dessus de mes moyens », ajoute-t-il.
Enfin, parlant de son parti, Mourou trouve qu' »Ennahdha a démontré sa capacité à comprendre et à saisir les réalités du pays ».
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...