Manouba : une électrice prend son bulletin de vote en photo

Elle est passible de deux année d'emprisonnement et de deux mille dinars d'amende

Le centre électoral à l’école primaire Ai Iffa à Denden a enregistré un crime électoral: une électrice a pris en photo son bulletin de vote. Ce qui est strictement interdit.
Les agents du poste de police de Denden sont intervenus pour arrêter la citoyenne et saisir son téléphone portable. Elle a été amenée au siège du district de la sûreté nationale de la Manouba où un PV a été établi en attendant la consultation du ministère public au tribunal de première instance à la Manouba.
L’Instance régionale indépendante pour les élections va examiner ce crime électoral et décider de son transfert au ministère public ou pas et de la poursuivre judiciairement. La sanction de ce crime électoral peut atteindre une année d’emprisonnement selon la présidente de l’IRIE, Rym Sliti. Pour Mohamed Tlili Mansri, membre du comité directeur de l’ISIE, la sanction peut aller jusqu’à deux années d’emprisonnement t deux mille dinars d’amende.
Il faut rappeler que le même centre a connu la même infraction commise par une citoyenne qui a été renvoyée devant le ministère public en état de liberté.
Il faut rappeler qu’un candidat à la présidentielle au premier tour, en l’occurrence Seifeddine Makhlouf a été pris en photo en train d’utiliser son téléphone pour photographier son bulletin de vote et aucune poursuite n’a été engagée à son encontre.
Si ce n’est pas la politique des deux poids deux mesures, comment pourrait-on la définir. Il faut dire que ce candidat bénéficie aujourd’hui de l’immunité parlementaire.

Lire aussi
commentaires
Loading...