Makhlouf nie avoir appelé à la rupture des relations avec la France

Lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 10 octobre 2019, le nouvel élu à l’Assemblée des Représentant du Peuple et ex candidat à l’élection présidentielle anticipée Seifeddine Makhlouf a nié avoir appelé à la rupture des relations diplomatiques avec la France lors de sa campagne électorale pour les élections législatives.

Seifeddine Makhlouf a affirmé qu’il n’a rien à voir avec les déclarations qui lui ont été attribuées liées à ses promesses d’expulser l’ambassadeur de France à Tunis Olivier Poivre d’Arvor et de rompre les relations diplomatiques avec la France.

Il a considéré que les relations entre la Tunisie et la France sont historiques et plus profondes que celles avec n’importe quel autre pays.

Notons que la coalition Al Karama dont Seifeddine Makhlouf est le fondateur, est désormais classée comme étant la quatrième force politique avec un bloc parlementaire de 21 députés.

Lire aussi
commentaires
Loading...