Maghzaoui: « Echaâb ne votera pas pour Ghannouchi ! »

Zouheir Maghzaoui, secrétaire général du Mouvement Echaâb a annoncé que son parti ne votera pas en faveur de Rached Ghannouchi au moment où celui-ci briguera la présidence de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).
S’exprimant mercredi sur les ondes de Radio Express FM, il s’est voulu catégorique: « Il n’en est pas question. Nous aurons notre propre candidat. Par le passé, nous n’avons jamais voté en faveur d’une loi de finances. Nous ne le ferons pas cette fois-ci non plus. Ennahdha est déjà la contre-révolution. Elle ne trouve pas la formule adéquate. Alors, pour faire peur, elle lance des avertissements du genre: « Nejib Chebbi et son parti ont choisi de se placer dans le rang de l’opposition. Regardez ce qui leur arrive aujourd’hui« .
* »Des infractions qui ont faussé les résultats »
Par ailleurs, Maghzaoui a annoncé que son parti a introduit des plaintes pour infractions constatées aux législatives du dimanche 6 octobre dans au moins quatre circonscriptions: à Kasserine, à  l’Ariana, à Bizerte et à Siliana.
« Dans les trois premières, il y a eu de l’argent dépensé pour acheter des voix, a-t-il observé. A Siliana, par contre, une urne électorale est arrivée après les délais. Ils ont prétexté que la voiture transportant cette urne était tombée en panne. Et comme par hasard, les votes que contenait cette urne étaient majoritairement en faveur d’un parti déterminé. Regardez ce qui se passe actuellement à Gafsa où l’ambiance est tendue, la tension à son comble. Depuis un an, nous avions pourtant dit que faire douter des résultats des élections serait dangereux pour le pays. Nous demandons une chose toute simple: l’ISIE doit appliquer la loi. Nous avons déposé des plaintes contre ces infractions qui sont documentées, et qui ont influé sur les résultats des élections qui sont suffisamment serrées, je crois ».
* »Echaâb votera pour Saïed »

Interrogé sur la position qu’Echaâb tiendra au second tour des élections présidentielles, le SG du Mouvement a été tranchant: « Nous allons soutenir Kaïs Saïed. Pourtant, incarcérer Nabil Karoui relève du règlement de comptes pur et simple, nous en sommes conscients. Cela ouvre la voie à ce genre de dépassements dans l’avenir: dès que l’on voit un concurrent électoral au premier rang, on l’emprisonne. Cela est périlleux pour l’avenir de la démocratie ! ».
Traitant de la progression de son parti, Zouheir Maghzaoui a révélé qu’Echaâb a obtenu au moins  15 sièges aux législatives du dimanche 6 octobre alors qu’il n’en avait que 3.
« La raison ? Nous avons été sincères avec l’électorat, a-t-il expliqué. Nous avons donné une image de la politique en tant que sacrifice en faveur du peuple, pas en tant qu’instrument de se débrouiller pour son propre intérêt. Notre campagne a été de toutes les autres la moins coûteuse, et c’est là un motif de fierté. Nous espérons être à la hauteur de cette confiance. En réalité, tout est relatif. Nous n’avons pas gagné à Echaâb. Ou du moins, nous ne prenons pas les choses en tant que tel. Ennahdha n’a pas gagné comme le prétendent certains. Au contraire, elle est en retrait. Il n’en reste pas moins que certains ont acheté les voix qui leur ont permis d’être là« ..
* »Les femmes inquiètes pour leurs acquis »
Le dirigeant d’Echaâb s’est ensuite demandé:  » Où étaient allés les crédits contractés auprès des institutions financières internationales de l’ordre de 40 mille milliards durant les cinq dernières années ? »
Pour aussitôt conclure: « Des femmes avec lesquelles j’ai discuté sont maintenant inquiètes face aux menaces de l’heure pour leurs acquis chèrement payés. Eh bien, Echaâb sera la voix forte de toutes ces gens qui s’inquiètent pour la virée à droite constatée depuis les élections législatives de dimanche dernier. Toutefois, nous demeurons contre un gouvernement de technocrates« , conclut Maghzaoui.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...