Les 3 portefeuilles ministériels réclamés (déjà) par le Courant Démocratique

Le Courant Démocratique, de l’opposition à l’alliance sous conditions

Aprés avoir déclaré que son parti n’établira aucune alliance avec Ennahdha, parti vainqueur des élections législatives du dimanche dernier, Mohamed Abbou chef du Courant Démocratique semble avoir changé d’avis. Lors d’un entretien sur la chaine Elhiwar Ettounsi, il a évoqué les conditions d’une éventuelle alliance. Le courant Démocratique se dit prêt à gouverner aux cotes d’Ennahdha si elle lui céde les portefeuilles ministériels de la Justice, de l’Intérieur et des Réformes administratives.

A ces conditions ,Abbou ajoute que le gouvernement devra être non partisan mais de salut national et que le chef du gouvernement devra être une personnalité compétente et indépendante.

Abbou a néanmoins reconnu être septique et réaliste,et sachant que le parti Ennahdha refuserait ces conditions, il a affirmé que le Courant Démocratique se positionnera dans une opposition active et efficiente.
Il est à noter que selon lesrrésultats préliminaires, le courant démocratique aurait 20 sièges au parlement. 

«Nous allons entamer les négociations pour proposer la formation d’un gouvernement de Salut national qui sera formé de compétences nationales indépendantes et dont l’action sera guidée par un plan consenti entre tous les partis politiques élus par le peuple  » a déclaré Ghazi Chaouachi, porte parole du Courant démocratique au micro de Mosaïque FM.

Lire aussi
commentaires
Loading...