L’ASS appelle à la suspension de l’arbitre Belhaj Ali

L'arbitre Mejdi Belhaj Ali a fait des siennes

L’Avenir Sportif de Soliman a saisi les instances du football pour se plaindre de l’arbitrage de Mejdi Belhaj Ali, dimanche lors du déplacement à Ben Guerdane dans un match comptant pour la 6e journée du championnat de Ligue 1 (défaite des Cap-Bonais 2-1).
Le nouveau promu a écrit à la fédération tunisienne de football, à la Ligue nationale du football professionnel, à la direction nationale d’arbitrage et à la commission des désignations relevant de la DNA.
Il signale que les deux penalties sifflés en faveur du club du Sud-Est sont imaginaires: le premier alors qu’il n’y avait aucun contact entre les deux joueurs en question, et le second pour une faute en dehors de la surface de réparation, et non à l’intérieur comme l’avait estimé Belhaj Ali.
L’ASS demande à ce que cet arbitre fasse l’objet de sanctions disciplinaires en raison de ses erreurs criardes.

*Deux penalties imaginaires
Mohamed Touati, vice-président et porte-parole de l’AS Soliman a chargé l’arbitre du match de dimanche à Ben Guerdane. »L’arbitrage a été catastrophique, déplore-t-il. Belhaj Ali était un entraineur supplémentaire sur le terrain pour notre adversaire. Il a attendu la seconde période, lorsque l’USBG ne trouvait toujours pas l’ouverture du score pour faire des siennes: deux penalties cadeaux sur les seules incursions dans notre surface. On nous avait pourtant avertis: non seulement, vous allez jouer contre Ben Guerdane, ensuite, on vous a désigné Belhaj Ali. Un conseil: ne perdez pas ni votre argent ni votre temps en allant jouer un match perdu d’avance. Pour plaire et se rapprocher de certains décideurs, Belhaj Ali a cru bon d’offrir à l’USBG deux penalties imaginaires ».

H.A.

Lire aussi
commentaires
Loading...