Le parti des travailleurs appelle Kais Saied à s’exprimer sur les pratiques de certains de ses sympathisants

Dans un communiqué rendu public ce mardi 22 octobre 2019, le parti des travailleurs a dénoncé catégoriquement les campagnes de dénigrement prenant pour cible le militantisme syndicaliste et essentiellement l’Union Générale Tunisienne du Travail. Il a considéré que ces appels à la haine et actes de violence initiés par « des obscurantistes populistes servant des agendas locaux et internationaux« , mettent désormais en péril l’un des plus importants acquis de la Nouvelle Tunisie à savoir la liberté. 

Le même communiqué a exprimé son soutien inconditionnel à la centrale syndicale et à l’ensemble de ses responsables qui font l’objet de menaces et d’agressions, tout en réaffirmant sa disposition à défendre les libertés et à leur tête la liberté syndicale garantie par la constitution. 

Par ailleurs, le parti des travailleurs, a appelé le nouveau président de la République Kais Saied à s’exprimer directement et clairement par rapport aux incitations à la violence et à la haine lancées par certains de ses sympathisants à l’encontre de la centrale syndicale et le mouvement démocratique et progressiste. Il a également appelé l’ensemble des forces politiques,  civiles, démocratiques et progressistes à unifier les efforts afin de faire face aux conflits fascistes. 

Lire aussi
commentaires
Loading...