Le MI met en garde contre des déclarations mettant en péril l’ordre public

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 18 octobre 2019, le ministère de l’intérieur a fustigé les déclarations de certaines personnalités aux médias considérant que certaines d’entre elles sont graves et portent atteinte à l’institution sécuritaire conformément aux articles de la constitution liés à la préservation de l’ordre public et la protection des individus, des institutions et des biens publics et privés.
LE ministère de l’intérieur a mis en garde contre certaines déclarations contenant de fausses informations e mesure de porter atteinte à la sécurité de l’Etat et à l’intérêt suprême du pays. Ces déclarations constituent également une violation grave des textes de loi en vigueur dont essentiellement les articles 54 et 55 liés à la liberté de presse et d’édition et ceux du code pénal liés à la diffamation.
Le même communiqué a précisé que ces déclaration constituent une violation de l’article 78 de la loi organique numéro 26 au titre de l’année 2015 datant du 7 août 2015 portant sur la lute contre le terrorisme et le blanchiment d’argent qui sanctionne tout individu ayant mis en danger la vie des personnes concernées par la protection rapproché et ce, en divulguant volontairement des données en mesure de dévoiler son identité.
Lire aussi
commentaires
Loading...