La FTDJ met en garde contre les risques pesant sur la liberté d’expression

Dans un communiqué rendu public récemment, la Fédération Tunisienne des Directeurs de Journaux (FTDJ) est revenue sur les résultats préliminaires officiels des élections législatives et présidentielle. Elle a adressé à cette occasion ses remerciements au peuple tunisien pour sa participation massive aux différentes étapes de cette échéance électorale et sa contribution active à sa réussite.

Le même communiqué a dans ce contexte appelé à œuvrer à sensibiliser davantage les citoyens quant à la nécessité d’accomplir leur droit constitutionnel afin d’apporter les changements souhaités.

La FTDJ a salué la réussite du processus électoral dans toutes ses étapes et ce, en dépit des abus et de certains infractions graves. Elle a appelé les partis politiques, les organisations de la société civile et les organismes compétents à assurer des campagnes de formation en matière de coexistence et de concurrence loyale.

La Fédération des Directeurs de Journaux a par ailleurs mis en garde contre les risques pesant sur la liberté d’expression considérant que cette dernière est devenue menacée plus que jamais face à la récurrence des agressions verbales et physiques à l’encontre des journalistes, chroniqueurs et autres. Elle a donc appelé à dénoncer ce genre d’abus.

La FTDJ a rappelé que le processus démocratique ne pourrait pas être mené à bon terme loin au cas où le rôle des médias, en tant que l’un des piliers fondamentaux de la démocratie, est marginalisé.

Le même communiqué a fini par féliciter le nouveau président élu Kais Saied ainsi que l’ensemble des nouveaux élus à l’Assemblée des Représentants du Peuple, tout en appelant à accélérer l’examen des projets de loi, toujours dans les terroirs du parlement, dont essentiellement ceux liés à l’avenir de la presse écrite et audiovisuelle.

Lire aussi
commentaires
Loading...