Irak: un cagoulé ouvre le feu sur des manifestants faisant 13 morts à Kerbala

Iraqi protesters burn items to block the road as they clash with security forces during an anti-government demonstration in the Shiite shrine city of Karbala, south of Iraq's capital Baghdad on October 27, 2019. - Iraq's capital and the country's south have been rocked by a second wave of demonstrations since October 24, with protesters digging in despite tear gas, curfews and violence that has left more than 70 dead. (Photo by - / AFP) (Photo by -/AFP via Getty Images)

Selon des sources sécuritaires et médicales, pas moins de treize personnes ont été tuées et 865 ont été blessées dans la soirée du lundi 28 octobre 2019  après que des forces sécuritaires irakiennes eurent ouvert le feu sur les manifestants dans la ville irakiennes de Kerbala. Cette version des faits rapportés par des médias internationaux a été catégoriquement démentie par la police de la ville en question.

Selon un responsable irakien et des témoins oculaires, un homme cagoulé et armé aurait ouvert le feu sur les manifestants tuant treize personnes.

A noter que pas moins de 250 personnes sont mortes dans le cadre d’une série de manifestations appelant à la chute du gouvernement irakien déclenchées depuis le début du mois d’octobre courant.

Lire aussi
commentaires
Loading...