Ennahdha à la recherche d’un nouveau « oiseau rare »

Le parti Ennahdha ne finit pas de chercher ses oiseaux rares. Vaiqueur des législatives, le parti de Rached Ghannouchi aura la charge de former le nouveau gouvernement.
Le parti islamiste est aujourd’hui à la recherche d’un autre oiseau rare qui pourrait accomplir cette mission difficile. La formation du gouvernement s’annonce compliqué de par la composition de l’assemblée.
Samir Dilou, dirigeant d’Ennahdha, fraîchement réélu député de la circonscription de Bizerte, vient de tracer le profil du futur chef du gouvernement.
« Le nouveau chef du gouvernement doit être une compétence économique, politisé et non partisan« . Par ailleurs,  » il ne doit pas être un technocrate« . La recherche risque d’être longue surtout que le parti de Ghannouchi va avoir du pain sur la planche pour trouver des alliés qui lui permettront de s’offrir une majorité à l’ARP et d’élire son chef à la présidence de cette même ARP.
Dilou ajoutera que la personnalité choisie doit bénéficier de l’accord des alliés potentiels, de leur respect et du respect des partenaires sociaux.
Cerise sur le gâteau, Samir Dilou réaffirmera l’éternel principe d’Ennahdha de ne pas s’allier avec les parties soupçonnées de corruption.

Lire aussi
commentaires
Loading...