Elections: Abdelaziz Belkhodja dénonce l’ingérence étrangère et appelle Mohamed Ennaceur à l’ouverture d’une enquête

Le dirigeant au sein du parti « Au cœur de la Tunisie » (Qalb Tounes) Abdelaziz Belkhodja a adressé ce mardi 8 octobre 2019 une lettre ouverte au président provisoire de la République, Mohamed Ennaceur, et au ministre de la Défense Abdelkarim Zbidi les appelant à intervenir en urgence afin d’ouvrir une enquête sur l’ingérence de parties étrangères dans le processus électoral en Tunisie.
Abdelaziz Belkhodja a considéré que les élections législatives et présidentielle tunisiennes ont été très gravement influencées par des parties étrangères et les résultats eux-mêmes auront été déterminés par ces influences.
Il a dans ce contexte rappelé que l’organisation I Watch qui était à l’origine de la plainte ayant entraîné l’incarcération du candidat au second tour de l’élection présidentielle anticipée Nabil Karoui, est financée par des parties étrangères occultes.
« Pour commencer, l’affaire I Watch. Cette association tunisienne financée par des parties étrangères occultes (derrière plusieurs sociétés-écran se profilent deux pays qui sont très influents en Tunisie par l’intermédiaire d’un parti) n’a jamais attaqué Ennahdha, malgré les très nombreuses affaires de corruption dont il s’est rendu coupable » a-t-il noté. Et d’ajouter: « Ainsi, les résultats des élections tunisiennes sont désormais conditionnés par l’étranger. Toutes les preuves de ces implications existent puisque le financement des parties intervenantes et les vérifications des fausses accusations sont à la portée des Renseignements et des différents services chargés de protéger la souveraineté tunisienne… Il appartient désormais au Président de la République et, accessoirement au ministre de la Défense nationale, sans oublier la Garde Nationale et son indéfectible fidélité à la nation, d’enquêter et de réagir de façon vigoureuse face à ces très graves atteintes à la souveraineté nationale. » 

Lire aussi
commentaires
Loading...