Youssef Chahed « acheté » par Ennahdha : les déclarations fracassantes de Slim Riahi

Dans la soirée du dimanche 1er septembre 2019, on devait visionner, sur Elhiwar Ettounsi, un entretien exclusif accordé par l’homme d’affaires controversé, Slim Riahi, qui est aussi candidat à l’élection présidentielle anticipée. Seulement, la diffusion n’a pas eu lieu pour des « raisons techniques » selon la chaîne.
Une annonce qui a suscité l’étonnement de Slim Riahi qui espère que des raisons techniques expliquent réellement l’annonce d’Elhiwar Ettounsi. Cette dernière a néanmoins diffusé quelques extraits de l’interview, et ce sont des extraits plutôt explosifs où l’homme d’affaires a été interpellé sur ses rapports avec Youssef Chahed et sur d’autres sujets brûlants.
Sa principale cible était, naturellement, Chahed. Il assure qu’on lui a proposé de calmer le jeu avec Youssef Chahed et d’accorder sa confiance au gouvernement en échange d’une régularisation « graduelle » de sa situation judiciaire. « Je leur ai demandé d’annuler l’interdiction de voyager et d’intervenir. On m’a assuré que ce sera chose faite », a-t-il dit en lisant, semble-t-il, les SMS qu’il aurait échangés avec Youssef Chahed.
Toujours à propos de Chahed, Slim Riahi assure qu’Ennahdha l’a acheté. Il a aussi qualifié Youssef Chahed « d’égoïste ». « Il savait qu’il pouvait arriver là où il voulait tout en sachant qu’il était utilisé. Ça ne lui posait pas de problème », a-t-il lancé.
D’autre part, Slim Riahi est revenu sur l’histoire du coup d’État qui aurait été préparé par Youssef Chahed. Il assure qu’un plan de la sorte existait bel et bien. Selon lui, l’objectif était de faire grossir le bloc parlementaire afin d’évincer Nidaa Tounes, et ce avec l’appui d’Ennahdha. Au total, 145 députés auraient pu être regroupés. Ces députés avaient l’intention d’accuser Feu Béji Caïd Essebsi de faute grave pour le destituer. Le tout devait se dérouler en mars 2019, soit avant les soucis de santé de Béji Caïd Essebsi.

Lire aussi
commentaires
Loading...