Sami Fehri dénonce la violence des sympathisants de Kais Saïed

Sur son compte officiel Instagram, le propriétaire de la chaine Al Hiwar Ettounsi Sami Fehri a réagi à la campagne de boycott menée contre sa chaîne depuis la soirée du mardi 17 septembre 2019 par les sympathisants du candidat du deuxième tour de l’élection présidentielle anticipée Kais Saïed.

Dans ce contexte Sami Fehri a dénoncé la violence et l’étroitesse qui marquent les sympathisants de Kais Saïed tout en se demandant quant au sort du pays, une fois ils sont au pouvoir. « Violence et étroitesse 2.0, je me demande qu’est ce qu’ils pourraient faire une fois ils sont au pouvoir? « a-t-il lancé. Et d’ajouter sur un ton sarcastique : »Kais Saïed me fait penser à certains mannequins. Ils sont magnifiques en photos, mais quand ils passent les castings pour les feuilletons, ils doivent parler et là c’est la catastrophe.  »

Sami Fehri a fini par dire qu’il n’ose même pas imaginer la situation, au cas où Kais Saïed est élu officiellement président de la République.
« Des ligues de protection de la révolution version 2.0, et il n’est pas encore président. Je n’ose même pas imaginer ce que ce sera dans un ans quand les purges digitales de ses fanatiques se transforment en véritable chasse aux sorcières, face à ceux qui s’opposeront à leur « projet« . »a-t-il regretté.

Rappelons que des sympathisants de Kais Saïed mènent actuellement une campagne de boycott à l’encontre de la chaîne Al Hiwar Ettounsi qu’ils considèrent comme hostile à la volonté du peuple. La chaîne a perdu au bout de quelques heures des centaines de milliers d’abonnés sur les réseaux sociaux.

Lire aussi: A cause de Kais Saïed, Al Hiwar Ettounsi perd près d’un million d’abonnés en quelques heures

Lire aussi
commentaires
Loading...