Pour lutter contre les rumeurs: La HAICA lance une plate-forme de fact-checking

Le président de la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle Nouri Lajmi a affirmé ce mercredi 11 septembre 2019 que la propagation des fausses nouvelles en période électorale pourrait avoir un impact négatif voire dangereux sur le processus démocratique.
Nouri Lajmi  a mis l’accent sur le rôle crucial qui devrait être joué par les médias et les journalistes en matière de lutte contre les fakenews afin de rétablir la confiance avec les citoyens.

« Il faut que les journalistes défendent la crédibilité des médias à travers la confiscation des fakenews et ce, en ayant recours à divers outils traditionnels ou avancés. Partout dans le monde et non seulement en Tunisie, les médias traditionnels sont en train de perdre leur identité à cause de l’explosion de l’information sur les réseaux sociaux etc. Le citoyen n’est plus en mesure de faire la différence entre l’information et la désinformation. » a-t-il expliqué.

Le président de la HAICA qui s’exprimait lors d’une table ronde organisée par la section Tunisie de l’Union de la Presse Francophone (UPF) intitulée « Fakenews, propagande politique et journalisme sensationnel: quel journalisme pour une période électorale« , a également mis l’accent sur la nécessité de sensibiliser les journalistes quant à la lutte contre les rumeurs tout en dénonçant les pratiques de certains journalistes tombés dans le piège de l’instrumentalisation et la propagande politique. « Il y a certains journalistes qui profitent de leurs statuts pour  faire la propagande d’un candidat ou pour dénigrer d’autres, chose qui pourrait avoir de répercussions assez dangereuses sur le processus électoral. »a-t-il regretté. Et d’ajouter: » Les journalistes sont appelés à faire preuve de neutralité, de professionnalisme et de transparence particulièrement en période électorale ».

Nouri Lajmi a indiqué que la HAICA est concernée par la question de la lutte contre les rumeurs affirmant que l’instance se penche actuellement, en coordination avec les intervenants du secteur médiatique, sur l’élaboration de toute une stratégie en la matière. Il a dans ce contexte fait savoir que la HAICA s’apprête à lancer  officiellement une plateforme nationale de fact-checking. Cette dernière sera fonctionnelle dans les quelques jours à venir. L’objectif est de contrer les fakenews notamment en période électorale. Il s’agit d’une plateforme regroupant des outils développés de vérification en temps instantané de la véracité et l’exactitude informations diffusés par les médias.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...