Oeufs et volailles : les professionnels tirent la sonnette d’alarme

Le secteur des volailles souffrent depuis plusieurs mois d’un déséquilibre manifeste entre les coûts de production et le prix de vente, ce qui impacte lourdement les producteurs. Les professionnels du métier vont, justement, organiser un rassemblement devant le siège du ministère de l’Agriculture à Tunis ce jeudi 19 septembre 2019 pour protester contre l’aggravation de la situation.
Selon le président de la Chambre des volailles relevant du syndicat tunisien des agriculteurs, Wessim Bourkhis, la baisse des prix de ventes d’œufs et de viande a été causée par des décisions antérieures prises par ministère du Commerce. Ces décisions, selon lui, ont encouragé l’importation d’œufs, ce qui a impacté le secteur.
Dans ce même contexte, 12 000 tonnes de viandes de volailles sont injectés, mensuellement, dans le marché, alors que la consommation nationale est de 10 500 tonnes par mois. Autrement dit, il existe un surplus de 1500 tonnes. « Le prix d’un oeuf avoisine les 170 millimes alors que sa production coûte 200 millimes aux éleveurs. Concernant les viandes, le kilogramme est vendu à 2,950 TND, alors qu’ils coûte 3,350 TND », a-t-il expliqué.

Lire aussi
commentaires
Loading...