Nabil Karoui écarté parce qu’il est un concurrent sérieux pour Carthage selon sa défense

L’arrestation du candidat à l’élection présidentielle anticipée Nabil Karoui à quelques jours du scrutin a suscité la colère de ses partisans. Le comité de défense de l’homme d’affaires a organisé, ce vendredi 6 septembre 2019, une conférence de presse dans laquelle il a dénoncé cette arrestation.
Pour le président du comité, Kamel Ben Messoud, Nabil Karoui a été arrêté uniquement parce qu’il constitue un sérieux concurrent pour le siège de Carthage. Le pouvoir exécutif, selon lui, n’a fait qu’utiliser la plainte déposée par I Watch en 2016 contre Nabil Karoui, lorsque ce dernier est monté dans les sondages d’opinions.
La chambre d’accusation a émis une décision d’arrestation illégale, étant donné que le ministère public n’a pas émis de mandat de dépôt à l’encontre de Nabil Karoui. « La chambre d’accusation a été instrumentalisée suite à l’échec du juge d’instructions qui n’a pas pu émettre de décision en vue d’emprisonner Nabil Karoui », a-t-il dit.
Également présent lors de la conférence de presse, l’avocat Imed Ben Halima, membre du comité de défense, considère que l’arrestation de Nabil Karoui est « une fraude aux élections ». « Il s’agit d’une fraude. C’est tout un processus qui vise à exclure un adversaire. D’ailleurs, on a essayé de le faire à travers l’amendement de la loi électorale, mais ça n’avait pas fonctionné. De ce fait, il [Nabil Karoui] a été arrêté », a-t-il déclaré.

Lire aussi
commentaires
Loading...