Mohamed Abou: la corruption politique à l’origine de celle administrative

Le candidat à l’élection présidentielle anticipée Mohamed Abou s’est engagé vendredi 6 septembre 2019 à collaborer pleinement avec le chef du prochain gouvernement et ce, au cas où est élu président de la République. 
« La règle de base, c’est la coopération absolue avec le chef du gouvernement qui dispose d’ailleurs de la majorité des prérogatives. C’est le chef du gouvernement et les ministres qui gouvernement le pays au quotidien…Trouver une harmonie entre les deux présidences servira l’intérêt de la Tunisie » a-t-il noté.
Mohamed Abou qui s’exprimait au micro de Mosaïque FM en marge de son meeting populaire dans la ville de Sfax a ajouté que le rôle du chef de l’Etat consiste à veiller au respect de la constitution et à préserver l’union des Tunisiens.
« On ne veut plus voir deux Etats dans le même pays comme c’était le cas à un certain moment. Il faut veiller à ce que l’Etat applique la loi tout en mettant tout le monde au même pied d’égalité. » a-t-il ajouté.
Il a par ailleurs affirmé que la corruption qui gangrène la scène politique est à l’origine de la prolifération de ce phénomène dans l’administration tunisienne. Selon lui, la nomination de ministres honnêtes et la mise en place des grandes réformes permettraient de vaincre ce phénomène.
Lire aussi
commentaires
Loading...