Fathi Laayouni menacé de mort : la Confédération des maires s’indigne

La décision du maire du Kram, Fathi Laayouni de baptiser le stade de la ville au nom de Feu Béji Caïd Essebsi a provoqué une vive tension dans la ville, au point que le maire a été menacé de mort et fustigé par certains citoyens.
Dans un communiqué rendu public ce lundi 9 septembre 2019, la confédération tunisienne des présidents des conseils municipaux (CTPCM) a dénoncé ces menaces. Elle a appelé les autorités sécuritaires à ouvrir une enquête sur le sujet, notamment en ce qui concerne les « sérieuses » menaces de mort. Le maire du Kram et sa famille, selon la CTPCM, ont été terrorisés. Tant d’éléments qui risquent de compromettre le pouvoir local. La Confédération a dénoncé, dans ce même contexte, l’absence d’une volonté politique afin d’appliquer la loi et de garantir la Justice.

Lire aussi
commentaires
Loading...