Documentaire sur l’appareil secret : Ennahdha dénonce une ingérence dans les affaires internes de la Tunisie

C’était prévisible : Ennahdha va porter plainte contre la chaîne Al Arabiya suite à la diffusion du documentaire « Les Chambres noires », portant sur le présumé appareil sécuritaire secret qui aurait été créé par le parti islamiste pour commettre les assassinats politiques. C’est ce qu’a annoncé le parti dans un communiqué.
Pour Ennahdha, ce qui a été diffusé est une tentative de perturber le processus électoral. « Nous refusons toute intervention extérieure dans les affaires nationales, notamment en ce qui concerne les tentatives d’atteinte à la stabilité et le dénigrement des politiques », peut-on lire dans le communiqué.
A titre de rappel, le documentaire a été diffusé dans la soirée du vendredi 27 septembre 2019. La chaîne a fait appel à plusieurs membres du comité de défense des martyrs pour apporter leurs témoignages, à l’instar de l’avocat Ridha Radaoui. Le documentaire a mis en exergue le rôle incarné par Mustapha Khedher, principal suspect, dans les missions d’espionnages qui lui ont été attribuées.
Al Arabiya a également évoqué des documents retrouvés chez Khedher. Ils souligneraient les liens étroits entre le suspect et Ridha Barouni qui était, rappelons-le, un dirigeant au sein d’Ennahdha. Dans une déclaration relayée dans le même documentaire, Ridha Radaoui, membre du comité de défense des martyrs, a clairement affirmé que Rached Ghannouchi, président d’Ennahdha, était à la tête de l’organisation secrète, et qu’il était soutenu par ses gendres et par Abdelaziz Dorghesni.

Première partie du documentaire

Deuxième partie du documentaire

Troisième partie du documentaire

Lire aussi
commentaires
Loading...