Ben Ali a le droit d’être enterré en Tunisie, son pays

L’information, même si on s’y attendait, a eu l’effet d’une véritable bombe médiatique : l’ancien président de la République, Zine Abidine Ben Ali, a rendu l’âme après une longue lutte contre la maladie. Elle a été confirmée par son gendre Slim Chiboub ce jeudi 19 septembre 2019. On ignore, néanmoins, la date exacte de son décès. Il est probable qu’il a eu lieu bien avant compte tenu de l’aggravation de son état de santé.
De toute manière, l’une des questions qui se posent : où sera-t-il enterré ? L’ancien président, quoi qu’on puisse dire à son propos, qu’on soit pour ou contre lui, est un citoyen tunisien comme nous tous. Et de ce fait, il a le droit à ce que la Tunisie, son pays, soit sa dernière demeure.
Malgré ces graves circonstances et la douleur de la famille, certains internautes se permettent de lancer leurs insultes à l’ancien président. « En enfer », « Qu’il crève comme une m…de »… et bien d’autres commentaires désobligeants et déplacés qui témoignent du manque de délicatesse et d’humanité de certains de nos concitoyens.
Les erreurs de Ben Ali étaient nombreuses lorsqu’il était président, mais il présente un bilan positif à bien des égards, bien meilleur que celui des gouvernements successifs post-2011. Mais là n’est pas la question : c’est un citoyen tunisien et il a le droit de revenir à son pays, même mort, pour sa dernière demeure. Ce n’est plus de la politique, mais de l’humanité.
Paix à son âme.

F.K

Lire aussi
commentaires
Loading...