Adel Brinsi : « nous continuerons à faire pression en vue de libérer Nabil Karoui »

Le second tour de l’élection présidentielle aura bel et bien lieu dimanche 13 octobre 2019. C’est ce qu’a rappelé le membre du conseil de l’ISIE (Instance Supérieure Indépendante pour les Élections), Adel Brinsi, ce dimanche 29 septembre 2019. « Le scrutin aura lieu [le 13 octobre 2019] même si nous sommes conscients de la crise de conscience, politique, constitutionnelle et juridique. Celle-ci est causée par le refus de la libération de l’un des finalistes », a-t-il expliqué.
Dans ce même contexte, Adel Brinsi a assuré qu’il n’y avait aucune intention d’annuler les résultats du scrutin malgré les recours qui seront déposés. L’Instance, poursuit-il, est déterminée à assurer la réussite du processus électoral et démocratique, tout en respectant les délais constitutionnels. « L’ISIE va continuer à faire pression en vue de libérer le candidat Nabil Karoui. D’un autre côté, il faut savoir que la Justice est indépendante », a-t-il encore ajouté.
L’ISIE, soulignons-le, a adressé des correspondances au ministère de la Justice, au CSM (Conseil Supérieur de Magistrature), à la Cour d’Appel et au juge d’instruction en vue de garantir l’égalité des chances entre les deux candidats au second tour de la présidentielle : Kaïs Saïed, constitutionnaliste, et Nabil Karoui, candidat emprisonné, homme d’affaires controversé et patron de Nessma TV et du parti Qalb Tounes.

Lire aussi
commentaires
Loading...