Retour sur l’affaire Kaïs Safraoui: La victime récoltait des dons pour la rentrée scolaire

La Tunisie encore sous le choc après le crime abominable qui s’est produit dans la soirée du mardi 27 août 2019 dans la région de l’Aouina à Tunis.

Un jeune activiste de la société civile, âgé de 18 ans, prénommé Kaïs Safraoui a été lâchement tué en pleine rue par une bande de délinquants alors qu’ils se trouvait dans un café avec son frère et ses amis pour l’organisation d’une collecte de dons pour la rentrée scolaire.
Intervenant ce jeudi 29 août sur les ondes de Mosaïque Fm, Karim Safraoui, proche de la famille a affirmé que la victime était un élève brillant, sportif et membre très actif de la société civile.
Il devait passer son bac cette année. Il était également l’un des fondateurs de Lions Club Salammbôo et faisait partie de l’Equipe Nationale d’équitation.
La nuit du drame, Kaïs était avec son frère Mehdi et un groupe d’amis dans un café à l’Aouina pour la collecte de dons pour la rentrée scolaire, lorsqu’une amie s’est faite agresser par un délinquant.
La victime est son frère sont alors intervenus pour mettre un terme à ce différend. Quelques minutes plus tard, l’agresseur armé d’un couteau et accompagné d’une bande de délinquants se sont attaqués aux frères Safraoui.
Kaïs a été poignardé à coups de couteau dans divers endroits de son corps et a rendu l’âme sur le coup, tandis que son frère aîné, âgé de 23 ans a été grièvement blessé. Il a été transporté d’urgence à l’hôpital.
Selon le proche des victimes, il s’agit d’une affaire de banditisme et non d’une bagarre entre jeunes qui a viré au drame.
Rappelons que l’agresseur, âgé de 19 ans, résident à la cité Ennaser, a été arrêté quelques heures après la tragédie.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...