Présidentielle: Mehdi Jomâa s’apprête à renoncer à son passeport français

Le président d’Al Badil et ancien chef du gouvernement, Mehdi Jomâa s’est déclaré prêt à remettre son passeport français avant le démarrage du scrutin présidentiel.
Jomâa, candidat déclaré à la succession de BCE a été pointé du doigt quant à sa nationalité française. Une double nationalité qui fait débat. « Je suis Tunisien à 100%. J’ai vécu 18 ans à l’étranger. Et j’ai obtenu mon deuxième passeport pour des raisons professionnelles. Pour moi, ce n’était qu’un document administratif. Il y a des milliers de Tunisiens qui sont porteurs d’une autre nationalité pour les mêmes raisons. Je suis natif de Tunisie. J’ai étudié en Tunisie de l’école primaire jusqu’à l’université. Je me sens Tunisien. Je chante en tunisien et j’ai choisi qu’on m’enterre à Mahdia, en Tunisie, à ma mort », a-t-il exprimé, lors de son passage sur la chaîne Elhiwar Ettounsi.
Rappelons que Mehdi Jomâa s’est rendu dimanche 04 août au siège central de l’ISIE aux Berges du Lac pour présenter son dossier de candidature à la présidentielle.
Le président d’Al Badil a récolté 40 000 signatures de parrainage, tout qu’en sachant que le nombre de parrainage requis pour déposer une candidature à la présidentielle n’est que de 10.000.

Lire aussi
commentaires
Loading...