Présidentielle : Ghannouchi a cédé sa place à Mourou selon Harouni

Le président du Conseil de La Choura, Abdelkarim Harouni, a été interpellé ce mercredi 7 août 2019 sur le choix d’Abdelfattah Mourou comme candidat d’Ennahdha à l’élection présidentielle anticipée du 15 septembre 2019. Lors d’une conférence de presse, Harouni a assuré que Rached Ghannouchi, président d’Ennahdha, a laissé sa place à Abdelfattah Mourou pour la course à Carthage. « Ennahdha a souhaité présenter une personnalité consensuelle pour la présidentielle. Cependant, elle n’y est pas arrivée. De ce fait, elle a décidé de choisir une personnalité de l’intérieur parti », a-t-il expliqué.
D’autre part, le président du Conseil de La Choura a assuré qu’Ennahdha ne va pas reproduire les mêmes erreurs de Nidaa Tounes après 2014. Il existe, selon lui, des parties qui ont misé sur la fissure d’Ennahdha sur la question du choix du candidat pour la présidentielle. « Ennahdha ne va pas tenter de s’emparer du pouvoir comme l’a fait Nidaa Tounes en 2014. Le parti va continuer dans le consensus loin de la domination« , a-t-il assuré.
Revenant sur la candidature d’Abdelfattah Mourou, il considère que ce choix est « historique ». « C’est la première fois que le parti choisit l’un de ses enfants pour la course à la présidentielle », a-t-il dit. Abdelfattah Mourou, poursuit-il, a obtenu 98 voix favorables. On a compté 5 abstentions. Il n’y a eu aucune voix contre. Les partisans d’Ennahdha sont appelés à voter uniquement pour le représentant d’Ennahdha pour la présidentielle, au même titre que pour les législatives, selon Abdelkarim Harouni.
Au sujet des relations avec le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, il a souligné que le parti communique avec tout le monde, que ce soit Chahed ou autre.

Lire aussi
commentaires
Loading...