Nouvelle plainte pour viol: L’étau se resserre autour de Tariq Ramadan

Le théologien islamiste Tariq Ramadan semble à court d’options face à l’étau judiciaire qui se resserre autour de lui. Mis en examen pour deux viols en France et un autre en Suisse, l’islamologue suisse d’origine égyptienne est visé par une nouvelle plainte, la quatrième du genre, pour un viol commis en réunion sur une journaliste radio et qui se serait produit en 2014 en France.
Après avoir passé une dizaine de mois en prison, cette nouvelle plainte pourrait mettre l’islamologue controversé dans un inextricable écheveau en entraînant d’autres poursuites alors qu’il avait peiné pour obtenir sa mise en liberté.
« viol en réunion » et « menaces ou actes d’intimidation pour déterminer une victime à ne pas porter plainte ou à se rétracter », sont les deux nouvelles accusations qui pèsent actuellement sur l’intellectuel musulman.
Selon des médias français, l’avocat du théologien, Me Emmanuel Marsigny, a confirmé dimanche l’existence de cette plainte, en se refusant à tout commentaire.

Lire aussi
commentaires
Loading...