L’affaire Gamal et de son service militaire secoue le CSS

Il s’appelle Amr Gamal, et joue avant-centre.
Pur produit d’Al Ahly du Caire, le mythique club égyptien, il défraie la chronique depuis l’annonce de sa  signature au Club Sportif Sfaxien, le 1er août.
L’attaquant égyptien de 28 ans jouera-t-il un jour pour le club phare de la capitale du Sud ?
Appelé pour effectuer son service militaire durant un an et demi, il a dû rentrer dans son pays précipitamment sur insistance de son frère.
Il venait alors de signer un contrat de prêt d’une saison en faveur du club noir et blanc, et a même disputé un match amical, laissant les meilleures impressions auprès des supporters sfaxiens.
Mais on ne badine pas avec le service militaire là-bas, sur les bords du Nil. Son absence pouvait être considérée « une désertion ». Et c’est ce que le frère de Gamal a dû expliquer au téléphone au footballeur qui a choisi Sfax et le championnat de Tunisie pour relancer une carrière qui ne faisait que patiner depuis plusieurs saisons déjà.
-Amr Gamal: un imbroglio qui donne des soucis au CSS
Al Kii: « Il y a danger ! »
Écoutons le chef du secteur des recrutements à Al Ahly, Adli Al Kii qui s’exprimait dans les médias égyptiens à ce sujet:
« Gamal a été appelé pour effectuer son service militaire avant son voyage en Tunisie, obtenant une autorisation de voyage de deux jours de la part d’Al Ahly. Il a décidé de finaliser les formalités de son transfert au CS Sfaxien, avant de rentrer en Egypte. Aujourd’hui, la solution la plus raisonnable consiste à ce qu’il joue sous forme de prêt pour le club de D1 égyptienne, Talaâ Al Jaich tout en effectuant son service militaire. Car il y a danger au cas où notre joueur continue de faire la sourde oreille devant son devoir vis-à-vis de l’armée ».
Rentré depuis une semaine en Egypte, Gamal a rejoint son poste de désignation pour le service militaire, évitant de la sorte les foudres de la justice militaire.
Toutefois, il risque de rester inactif pendant deux ans si le Club Sportif Sfaxien ne lui délivre pas la lettre de sortie, puisque son prêt en faveur du CSS a été enregistré par le système international TMS à partir du moment où il a obtenu l’aval et la lettre de sortie d’Al Ahly.
-Le SG du CSS, Sami Bousarsar lors de la signature de Gamal pour le club noir et blanc

*Le CSS appelle à une dérogation

La position du Club Sportif Sfaxien reste inflexible malgré la perspective de voir Gamal signer pour Talaâ Al Jaich.
Le club de Moncef Khemakhem rappelle dans un communiqué qu’il a obtenu la qualification réglementaire d’Amr Gamal.
« Nous allons payer dans les meilleurs délais le montant d’achat du joueur, observe le CSS. Nous respectons parfaitement la loi égyptienne, et demandons à qui de droit de sauvegarder les intérêts de toutes les parties en accordant au joueur un report de son service militaire compte tenu de son jeune âge et de sa carrière professionnelle ».
Pour sa part, le secrétaire général du CSS, Me Sami Bousarsar martèle que le prêt pour un an avec option d’achat ne souffre d’aucune contestation.
« Au fond, rien n’entrave le transfert de Gamal d’autant plus que l’avant-centre d’Al Ahly du Caire a exprimé son bonheur de rejoindre le CSS. Toutefois, il nous a demandé de rentrer en Egypte régler sa situation avec le service militaire. Maintenant, le club-phare de l’armée locale, Talaâ Al Jaich veut le recruter. Nous espérons obtenir la compréhension et l’aide des autorités égyptiennes afin de régler la situation de notre recrue à laquelle une dérogation pourrait être délivrée. »
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...