La forêt amazonienne « Poumon de la planète » brûle plus que jamais

Les feux de forêt dans plusieurs pays du monde sont des catastrophes à répétition. Depuis le mois de juillet, c’est le Poumon de la planète, l’Amazonie, qui brûle sans cesse dans l’indifférence quasi générale.
Le sinistre touche plusieurs Etats du Brésil (Mato Grosso, Rondonia, Amazonas, Roraima), qui possède d’ailleurs  60 % de la forêt tropicale, vaste de 7 millions de km2, et abritant une faune et une flore très riches.
Face à cette situation dramatique, les incendies qui se sont aggravés ces derniers jours ont provoqué un émoi international. Les internautes ont massivement partagé les photos et les vidéos montrant des paysages apocalyptiques de la forêt amazonienne.
Le hashtag #PrayforAmazonia a envahi le réseau social Twitter, où les utilisateurs condamnent l’absence de réaction sur ce problème environnemental et pointent du doigt la politique environnementale du président d’extrême droite Jair Bolsonaro. En effet, la déforestation constatée depuis la montée au pouvoir de Bolsonaro, accentuée par la sécheresse, constitue le principal facteur des incendies.
Notons que des pays comme la Norvège et l’Allemagne ont exprimé leur indignation et ont décidé de suspendre les fonds alloués au Brésil pour la préservation de la forêt amazonienne, accusant le président brésilien de ne pas vouloir mettre fin à la déforestation.

Lire aussi
commentaires
Loading...