Justice: de nouveaux détails sur l’affaire de trafic de parrainages

Le juge d’instruction prés le tribunal de première instance de Monastir vient de maintenir un candidat à l’élection présidentielle anticipée ainsi que le coordinateur régional de sa campagne électorale dans un état de liberté et ce, dans le cadre de l’examen d’une affaire de trafic de parrainages et de signatures des électeurs.

Selon le porte-parole des tribuneaux de Manastir et de Mahdi à Farid Ben Jeha, qui s’exprimait au micro de Sabra Fm le juge d’instruction vient d’adresser une correspondance à l’Instance supérieure indépendante pour les élections quant à cette question afin de vérifier les signatures des citoyens ayant porté plaintes auprès de la justice pour usage de leurs données mobiles à leur insu.

Lire aussi
commentaires
Loading...