Finale de la coupe de Tunisie CSS-ESS : Sur un air de revanche….

Samedi 17 août, à partir de 18H à Radès, le rideau sera tiré sur la nouvelle saison 2019-2020 par un classico CSS-ESS qui va permettre de décerner la coupe de Tunisie de l’exercice….2018-2019.
On en est toujours au reliquat de la saison précédente dont on va pouvoir définitivement régler le solde. Deux grosses cylindrées doublées de grands spécialistes sont invitées à la fête de la finale de la coupe: pour sa 14e finale, l’ESS va chercher son 11e trophée après 1959, 1963, 1974, 1975, 1981, 1983, 1996, 2012, 2014, 2015. Alors que le CSS disputera sa 8e finale avec l’espoir d’empocher sa 5e couronne après 1971, 1995, 2004 et 2009.
Les Sudistes veulent renouer avec Dame Coupe après une décennie, les Etoilés après seulement quatre ans.
Lors de cette décennie, l’ESS et le CSS se sont rencontrés par deux fois en finale de la coupe: en 2011-2012 et en 2013-2014. Les deux fois, les retrouvailles débouchèrent sur un score identique, à savoir une victoire sahélienne par (1-0).
Pour l’ESS reprise en main par Faouzi Benzarti, un habitué de la maison, ce sera le deuxième match officiel de ce début de saison après le déplacement de dimanche dernier en Guinée et la défaite in-extremis (2-1), sur une pelouse gorgée d’eau devant Hafia Conakry en match aller du tour préliminaire de la Ligue des champions de la CAF. Les copains de Maher Hannachi risquent de manquer d’énergies, s’étant énormément dépensés dimanche dernier à Conakry, sans parler d’un voyage jusqu’en Guinée qui n’a pas été simple du tout.
En revanche, pour le CSS, ce sera le baptême du feu dans une rencontre officielle du nouveau coach, le Monténégrin Nebojsa Jovovic, arrivé tout juste le 24 juillet, et qui a remporté dans la foulée son premier match-test à la tête du CSS le 29 juillet dernier contre les Saoudiens d’Abha FC (3-1).
Le dernier match amical disputé une semaine avant la finale a été remporté par les copains d’Aymen Dahmane (1-0) devant le Club Athlétique Bizertin.
La pièce maitresse de l’arrière-garde des Noir et Blanc, le néo-international Nassim Henid sera bon pour le service, étant rétabli de sa blessure.
*Fair-play, d’abord !
Jamais deux sans trois, se disent les Etoilés qui ont donc remporté leurs deux précédentes finales contre ce même adversaire.
Les Clubistes Sfaxiens seront, eux animés d’une forte envie de prendre leur revanche, inspirés par le Club Africain qui a infligé dans la dernière finale une correction aux Etoilés (4-1).
Bref, les jeux sont ouverts entre deux teams capables de produire du spectacle et un football offensif. Même si ce serait trop demander à deux clubs en phase de rodage en ce tout début de saison.
Pourvu que l’ESS et le CSS se rachètent du spectacle désolant et traumatisant des violences qui ont marqué la fin de leur finale du 27 juin 2014.
Fair-play, d’abord ! Surtout dans les tribunes qui seront animées par les 30 mille spectateurs attendus, 15 mille de chaque côté selon le quota décidé par les autorités sécuritaires.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...