Défigurée dans son pays, une enfant guinéenne retrouve son visage à Tunis

Elle s’appelle Aïssatou Bella Diallo, une jeune fille guinéenne âgée de 14 ans, qui a été victime d’un terrible accident, survenu en mars dernier, et qui lui a coûté la perte d’une partie de son nez.
Selon l’observatoire Kisal, association défendant les  droits de l’homme dans les pays d’Afrique de l’Ouest, du Sahel et de la Centrafrique, la jeune fille a reçu en plein visage,  une bombe lacrymogène tiré par un agent des forces de sécurité, lors de la démolition de certaines maisons situées sur des «zones réservées de l’Etat» dans le quartier de Kaporo Rails de la capitale guinéenne Conakry.
Selon l’association précitée, Aïssatou Bella Diallo, était tout simplement partie aider sa famille à rassembler le reste de ses biens après la démolition de sa maison, lorsqu’elle a reçu cette bombe qui a fait disparaître la moitié de son nez.
Aïssatou a passé plusieurs jours au CHU Donka avant de se rendre en Tunisie où elle a subi une chirurgie plastique et des soins intensifs pour retrouver son visage.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...