Coupures d’eau: la crise s’étend jusqu’en Algérie

Plusieurs régions tunisiennes ont vécu ces derniers jours au rythme du mécontentement et de protestations, dénonçant les coupures répétées d’eau potable surtout en pleine période de l’Aïd.
De l’Ariana à Gafsa en passant par Aïn Drahem et Sfax, plusieurs citoyens ont érigé pendant une bonne partie de la journée, des barrages pour protester contre les coupures récurrentes d’eau potable, empêchant d’accéder ou de sortir des villes et créant des bouchons monstrueux. Certains quartiers à Aïn Drahem n’ont pas une goutte d’eau dans leurs robinets depuis 15 jours.
Certains pensent que les pénuries d’eau sont dues à la période de sécheresse qui a généré une baisse importante dans les réserves. D’autres estiment que le mal est dans la maintenance du réseau de la SONEDE.
En Algérie, la crise semble être encore plus grave. Plusieurs routes ont été bloquées, de nombreux sit-ins qui ont poussé certaines administrations à fermer leurs portes, protestations et manifestations dans les différentes régions du pays.
Selon le quotidien algérien Al Chorouk, les citoyens ont imputé la responsabilité de la crise de la soif aux autorités locales qui ont prouvé leur incapacité de gérer la situation surtout que les coupures ont coïncidé avec les jours de l’Aïd et une forte vague de chaleur.

Lire aussi
commentaires
Loading...