Budget de l’État : 75,4% des dépenses de gestion vont dans les salaires des fonctionnaires

D’après l’examen des résultats provisoires de l’exécution du budget de l’État, effectué à la fin du mois de mai 2019, le déficit budgétaire a atteint 2,1 milliards de dinars. Un an plus tôt, durant la même période, il était de 1,52 milliard de dinars. L’une des données importantes de ce rapport est relative à la masse salariale dans la fonction publique. De fait, elle a atteint 6,9 milliards de dinars à la fin du mois de mai 2019, ce qui représente une hausse de 10,2 points par rapport à la même période en 2018. La masse salariale représente, ainsi, 75,4% des dépenses de gestion de l’État. La somme d’argent consacrée au développement – dépenses en capital – est dérisoire par rapport aux dépenses de gestion : 2,45 milliards de dinars seulement.
Dans ce contexte, les dépenses totales de l’État ont atteint 18,36 milliards de dinars jusqu’en mai 2019, alors qu’elles étaient de 14,82 milliards de dinars entre janvier et mai 2018. Selon l’examen des résultats provisoires, relayé par Ilboursa, cette hausse s’explique par la progression des dépenses hors principal de la dette, qui ont atteint les 15,4 milliards de dinars. 9,16 milliards de dinars, sur ces 15,4 milliards, sont relatifs aux dépenses de gestions.

Lire aussi
commentaires
Loading...