Appareil secret d’Ennahdha: descente dans la maison d’un dirigeant nahdhaoui

Après les révélations faites en octobre 2018 sur le présumé appareil sécuritaire secret d’Ennahdha, qui serait impliqué dans les assassinats politiques, le dossier a été plus ou moins oublié. Il vient d’être remis au goût du jour ce jeudi 8 août 2019. D’après Borhène Bsaies, une brigade sécuritaire du ministère de l’Intérieur a effectué une descente au domicile d’Abdelaziz Daghsni, dirigeant au sein d’Ennahdha. Pour le journaliste, le timing de la descente n’a rien d’innocent et il s’inscrit« dans l’optique des calculs politiques effectués en vue des élections ».

La descente a été dénoncée par le président du bloc parlementaire d’Ennahdha, Noureddine Bhiri. Dans un statut Facebook, il s’est directement adressé au ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati. « Ce qui s’est passé mardi dernier n’a fait que plonger la famille d’Abdelaziz Daghsni dans la panique. Il y a eu une tentative d’entrer à son domicile durant l’absence de la famille. Une autre tentative a eu lieu le lendemain, mercredi 7 août 2019, sans prévenir, sans l’autorisation d’une partie judiciaire et sans motif. Il s’agit d’une agression injustifiée qui doit être expliquée dans les plus brefs délais », a-t-il écrit.

Lire aussi
commentaires
Loading...