Une mutinerie tourne au carnage dans une prison brésilienne

Au moins 57 détenus ont été tués lundi, dont 16 d’entre eux ont été décapités lors d’affrontements entre factions rivales de trafic de cocaïne, pour qui le nord du Brésil est une zone stratégique du transport de cocaïne en provenance de pays producteurs voisins comme la Colombie, le Venezuela ou la Bolivie, dans une prison d’Altamira, dans l’Etat brésilien du Para.
Un nouveau massacre qui ternit encore une fois le système pénitentiaire brésilien.
En effet, des détenus issus d’une section de la prison réservée aux membres d’une faction criminelle, ont fait irruption dans une autre zone où se trouvaient des prisonniers appartenant à un gang rival, avant d’y mettre le feu. Selon les autorités locales, de nombreux détenus ont été morts asphyxiés, soulignant que le bilan pourrait encore s’alourdir.
Notons que le Brésil compte la troisième population pénitentiaire du monde, secouée très souvent par des carnages, avec près de 727 000 détenus recensés en 2016.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...