Tunisie: Deux mairies refusent l’enterrement de migrants clandestins

Les mairies de Gabès et de Dekhila Toujane ont refusé de donner leur accord pour l’enterrement de migrants clandestins « anonymes » repêchés près des côtes tunisiennes.
Dans un post publié sur sa page Facebook, la mairie de Dekhila Toujane a prétendu que cette décision a été prise au terme de plusieurs concertations avec les citoyens de la région et certains représentants de la société civile, qui avaient, selon elle, « des points de vue contradictoires » quant à l’inhumation des dépouilles de ces migrants rejetés par la mer sur les plages tunisiennes.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...