Syrie : des civils tués dans des frappes israéliennes

©Alaa Faqir, Reuters.

Très tôt dans la matinée de ce mercredi 24 juillet 2019, le Sud de la Syrie a été bombardé par plusieurs missiles. D’après l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), ces tirs seraient « probablement en provenance de l’État sioniste ». L’assaut a visé le secteur de Tall Al-Hara, situé au Sud de Damas. Des habitants ont été tués à cause des bombardements, mais l’OSDH n’a pas pu fournir de bilan exact.
Une fois encore, Israël a choisi d’outrepasser la communauté internationale et les conventions pour frapper et tuer des innocents. C’est, sans doute, dans l’objectif de protéger « les intérêts d’Israël ». Jusqu’à quand va durer le silence des Nations Unies et de la communauté internationale face aux atrocités commises par l’État sioniste ?
A titre de rappel, la guerre civile en Syrie a causé la mort de plus de 370 000 personnes depuis son éclatement en 2011. Israël, pour sa part, a mené de nombreuses frappes visant aussi bien l’armée syrienne que les troupes du Hezbollah et de l’Iran. Ces derniers, rappelons-le, sont les alliés du président Bachar Al-Assad, et tous sont les ennemis d’Israël.

Lire aussi
commentaires
Loading...