Sondages Emrhod Consulting : les tunisiens en grande partie optimistes pour l’avenir du pays

Outre le volet politique, le baromètre de juillet de 2019 réalisé par Emrhod Consulting pour Réalités et El Hiwar Ettounsi, qui sera le dernier avant le black out imposé aux instituts de sondage,  a porté, également sur la situation sécuritaire, sur la conjoncture économique, sur la liberté d’expression et sur le moral des tunisiens. Pour 30,4% des citoyens interrogés (juillet 2019), la menace terroriste reste élevée en Tunisie. En juin 2019, seuls 17,4% des citoyens pensaient que c’était le cas. Les attaques terroristes du jeudi 27 juin 2019 ont visiblement ravivé les inquiétudes des tunisiens.
Néanmoins, les chiffres de juillet 2019 restent inférieurs par rapport au pic observé en novembre 2015, juste après l’attentat ayant visé la garde présidentielle sur l’avenue Mohamed V de Tunis : 76,8% des tunisiens estimaient que la menace terroriste était élevée.

Sur le plan économique, les tunisiens sont plutôt pessimistes selon le sondage d’Emrhod Consulting. De fait, en juillet 2019, 55,6% d’entre-eux ont estimé que la situation économique était en train de se dégrader, contre 34,8% seulement qui pensent qu’elle était plutôt en train de s’améliorer. Les avis négatifs, au fil des mois depuis 2015, ont toujours été supérieurs aux opinions positives, exception faite pour avril 2015 et mai 2016. Il s’agissait des seules fois où les tunisiens s’étaient montrés optimistes concernant la situation économique du pays. En avril 2015, 43,2% des tunisiens estimaient que la situation était en train de s’améliorer, contre 42,5% qui pensaient le contraire. En mai 2016, 49,4% des tunisiens affirmaient que la situation économique était en train de s’améliorer, contre 40,8% qui estimaient que ce n’était pas le cas.

Autre point mentionné dans le sondage d’Emrhod Consulting  : l’indice de la liberté d’expression. En juillet 2019, 42,2% des tunisiens interrogés estiment qu’elle est menacée, contre 53,6% en mai 2019. Le pic a été enregistré en janvier 2016, où 61,1% des tunisiens ont estimé que la liberté d’expression menacée en Tunisie.
Par ailleurs, selon Emrhod Consulting, les tunisiens se sont montrés plus optimistes concernant l’avenir du pays. De fait, 68,2% des personnes sondées se sont, en effet, dites optimistes en juillet 2019 contre 56,4% en juin 2019. On compte également moins de pessimistes : 23,6% en juillet 2019 contre 34,1% en juin 2019.

Lire aussi
commentaires
Loading...