Sfax : du nouveau sur l’affaire des 2 espions biélorusses

L’enquête sur l’affaire des deux biélorusses arrêtés à Sfax pour espionnage va bon train. Le porte-parole officiel des tribunaux de Sfax, Mourad Turki, a indiqué que le dossier a été transféré par la police judiciaire au procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Sfax.
Dans une déclaration parue dans l’édition de ce mercredi 3 juillet 2019 du quotidien Assabah, le porte-parole des Tribunaux de Sfax a souligné que les deux espions sont arrivés en Tunisie le 30 mai dernier par le biais de l’un des ports. Selon les données de l’enquête préliminaire, ils ont effectué plusieurs déplacements entre Sousse, Monastir, Mahdia et Sfax. Les deux biélorusses ont réservé leur chambre d’hôtel le 24 juin 2019. « Ils ont demandé aux agents de nettoyage de l’hôtel de ne pas entrer dans leur chambre », a précisé Mourad Turki.
Ces agissements ont donc éveillé les soupçons de l’établissement hôtelier. Une enquête a aussitôt été ouverte par la police. Par la suite, une descente dans la chambre des deux espions a permis de saisir 2 téléphones mobiles, 2 ordinateurs, des cartes de recharge, des puces téléphoniques, du matériel électronique, des disques durs et des copies de passeports.
Des copies des rapports préliminaires ont été transférées au ministère des Technologies de l’information, de la Communication et de l’Économie numérique. Ce dernier va enquêter sur les crimes traités par le code numérique. Il va également enquêter sur les appels téléphoniques passés par les deux quarantenaires biélorusses. Une autre copie a été transférée aux services douaniers de Sfax. A titre de rappel, les deux espions ont été placés en garde à vue. L’affaire est prise en charge par le juge d’instruction près le Tribunal de Première Instance de Sfax 1.

Lire aussi
commentaires
Loading...