Samia Abbou demande pardon à Béji Caïd Essebsi

Depuis 2014, à savoir son élection à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) en tant que députée et l’élection de Béji Caïd Essebsi à la tête de la présidence de la République, Samia Abbou, députée du Courant Démocratique, avait adressé des critiques virulentes au président défunt tout au long de son mandat. Elle avait même qualifié sa famille de mafia.
Présente lors des funérailles du président défunt ce samedi 27 juillet 2019, la députée s’est rétractée et a demandé pardon au Chef de l’État. « Aujourd’hui, nous avons fait nos adieux à un homme qui a symbolisé l’État et son unité. Il représente une partie de l’Histoire de la Tunisie. Nous ne pouvons que prier pour lui. S’il m’a causée du tort, je lui pardonne. Si je lui ai causé du tort, j’espère qu’il me pardonnera », a-t-elle déclaré sur Mosaïque FM.

Lire aussi
commentaires
Loading...