Présidentielle anticipée : Mansri appelle à éviter les tiraillements politiques

Pour l’heure, l’ISIE (Instance Supérieure Indépendante pour les Élections) a fixé la date du premier tour de l’élection présidentielle anticipée pour le dimanche 15 septembre 2019. Intervenant dans Expresso ce lundi 29 juillet 2019, Mohamed Tlili Mansri, membre de l’ISIE, a rappelé que l’Instance va respecter les délais fixés par la Constitution en ce qui concerne les élections anticipées, organisées en raison de la vacance définitive du pouvoir.
« Nous sommes appelés à organiser le scrutin dans un délai qui ne dépasse pas les 90 jours et on ne pourra pas le dépasser. L’Instance est prête pour ce rendez-vous au niveau logistique et humain. Il faut garantir un climat sain et éviter les tiraillements politiques afin de garantir la réussite des échéances électorales », a-t-il expliqué.
Dans  ce contexte, la loi doit être respectée selon le membre de l’ISIE, qui a assuré que tous les dépassements qui seront recensés seront pris en compte dans la délibération des résultats. Les candidats en infraction risquent de se voir privés des voix et / ou des résultats obtenu(e)s.
Rappelons que l’ISIE a prévu de se réunir avec les représentants des partis politique pour discuter de l’organisation de l’élection présidentielle anticipée. Les dates des législatives, pour leur part, restent inchangées : le 6 octobre 2019 en Tunisie et les 4, 5 et 6 octobre 2019 à l’étranger.

Lire aussi
commentaires
Loading...