Première apparition médiatique de BCE après la non promulgation de la loi électorale

Depuis sa sortie d’hôpital et la signature de l’appel aux électeurs, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a attendu ce lundi 22 juillet 2019 pour revenir sur la scène nationale. Mais la présidence de la République n’est pas revenue sur la polémique suscitée par la non promulgation de la loi électorale dans sa version amendée.
Elle a plutôt évoqué une rencontre de routine entre le Chef de l’État et le ministre de la Défense, Abdelkarim Zbidi. La situation sécuritaire, en amélioration selon Zbidi, a été au centre des discussions, au même titre que le 63ème anniversaire de l’Armée Nationale.
La présidence de la république, soulignons-le, est restée silencieuse depuis de 8 juillet courant. Le dernier responsable qui s’était exprimé était le conseiller politique du président, Noureddine Ben Ticha. C’était pour annoncer, samedi dernier, que le président ne signera pas la version amendée de la loi électorale.
Certains bruits des couloirs parlent d’une intervention médiatique prochaine du président, peut-être ce lundi 22 juillet 2019. Mais rien n’est moins sûr. L’absence de communication constitue déjà une forme de communication. Il est important que le Chef de l’État s’exprime pour clarifier la situation et mettre fin aux doutes qui planent sur la scène politique au sujet de la loi électorale et d’autre questions vitales pour le pays.

Lire aussi
commentaires
Loading...