Port du voile intégral : des députés proposent la prison et une sanction pécuniaire

Après la publication de la circulaire relative à l’interdiction du voile intégral dans les structures publiques, un groupe de députés a présenté une proposition de loi à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) relative à l’interdiction du port du niqab dans les espaces publics.
La commission parlementaire de législation générale s’est penchée, ce mardi 16 juillet 2019, sur le texte. Dans ce cadre, elle a auditionné le député qui représente ceux qui ont formulé la proposition de loi : Sbeh Bargueoui. Les élus proposent d’interdire le port de tout vêtement dissimulant le visage dans les espaces publics : banques, centres commerciaux, espaces industriels, ports, stations de transport terrestres et moyens de transport. Néanmoins, il existe une exception pour les personnes qui sont dans l’obligation de se couvrir le visage pour des raisons professionnelles ou autres (pratiques du sport, festivités, manifestations artistiques ou traditionnelles). La proposition de loi, d’autre part, comprend une peine d’emprisonnement de 15 jours et une sanction pécuniaire de 4,800 TND pour les personnes en infractions.

Lire aussi
commentaires
Loading...