Ömer Faruk Dogan: « Aucun journaliste turc n’est emprisonné pour ses opinions »

Lors d’une conférence de presse tenue ce lundi 15 juillet 2019 à l’occasion de la commémoration du 3e anniversaire du coup d’Etat avorté en Turquie en 2016, l’ambassadeur Turc, Ömer Faruk Dogan est revenu sur l’emprisonnement par le régime turc, à la veille des événements de juillet 2016, de 158 journalistes et son impact sur la démocratie et la liberté d’expression dans son pays.
Dans ce contexte, le diplomate turc a assuré que ces « pseudos journalistes » n’ont rien à voir avec le journalisme ajoutant qu’ils ont été poursuivis en justice non pas pour leurs activités journalistiques mais plutôt pour espionnage ou pour des soupçons d’appartenance à l’organisation « terroriste » de Fethullah Gülen « FETO ».
« Détenant de fausses cartes de presse, ces individus se sont faits passer pour des journalistes pour pouvoir s’infiltrer plus facilement dans les institutions de l’Etat et donc pour faciliter leurs actions terroristes… Aucun d’entre eux n’est aujourd’hui détenu pour des raisons liées à la liberté de presse et d’expression. D’ailleurs, les enquêtes effectuées par un système de renseignements de très haut niveau, ont confirmé leur implication dans des affaires d’espionnage. Des armes à feu ont même été découvertes dans leurs véhicules« a-t-il affirmé.
Par ailleurs, Ömer Faruk Dogan s’est engagé à défendre, avec ses propres moyens, tout journaliste turc qui s’avère détenu par les autorités turques à cause des ses écrits et activités journalistiques.

Lire aussi
commentaires
Loading...