Officiel : BCE ne signera pas la loi électorale dans sa version amendée

C’est désormais une certitude : le président de la République, Béji Caïd Essebsi, ne signera pas la promulgation de la loi électorale dans sa version amendée. C’est ce qu’a déclaré le conseiller politique auprès du Chef de l’État, Noureddine Ben Ticha, dans une déclaration accordée à Mosaïque FM ce samedi 20 juillet 2019.
Le conseiller politique a évoqué les critiques qui ont été formulées contre les amendements de la loi. « Certains y ont vu une mesure d’exclusion. Le président de la République a déjà exprimé son opposition à la loi d’exclusion. Il ne peut, de ce fait, approuver l’exclusion de certaines parties de la course aux élections », a expliqué Noureddine Ben Ticha, ajoutant que la version amendée de la loi électorale sèmera la zizanie dans les élections. « Le président de la République ne permettra pas cela et il reste attaché à ce que les élections soient organisées dans les délais, de manière transparente », a-t-il encore souligné.

A lire aussi:

BCE aurait refusé de signer l’amendement de la loi électorale

Lire aussi
commentaires
Loading...